Les statues choyées

Dans une ville, les statues font figures de balises. Attraits pour les touristes, elles incarnent aussi des lieux de rendez-vous pour les Valenciennois.

La ville aux petits soins

Chaque année, un budget de 3 000€ est consacré à la restauration des statues en ville et 2 000€ pour les statues funéraires. Selon qu'elles soient plus ou moins exposées à la pollution et aux aléas, les statues sont nettoyées au gré des nécessités.

Ces interventions participent à la mise en valeur de notre patrimoine si riche et si diversifié. Près de 85 statues trouvent place aujourd'hui en plein air à Valenciennes

 

Au détour des rues, les oeuvres d'art...

Valenciennes est une ville qui surprend. Une ville tout en charme et en discrétions. C'est en vous promenant au coeur de la vieille ville que vous saisirez le mieux l'atmosphère et les trésors cachés de Valenciennes. 

Nous vous proposons un parcours à la découverte des oeuvres à télécharger en .PDF

Le jardin des Prix de Rome

Le jardin Jacques Chirac est un nouveau jardin-musée de 16 000 m² dans le prolongement du jardin des Floralies et du square Plumecocq, en hommage aux Prix de Rome valenciennois.

Alliant culture et nature, ce nouveau poumon vert, avec son amphithéâtre, ses statues, ses 4 000 m² d’arbustes couvre-sols, sa centaine d’arbres et arbustes de grande taille, ses 10 000 m² de pelouse, témoigne là encore de notre souci constant d’améliorer la qualité du cadre de vie des Valenciennois(e)s, de créer des espaces de promenade et de détente paysagers et agréables, et plus largement de participer à la protection de notre environnement, dans la continuité de la rénovation du square de l’Ordron ou des travaux à venir au parc Froissart.

En hommage aux dizaines de Prix de Rome Valenciennois, le parc abrite plusieurs reproductions d’œuvres d’art. Le choix des œuvres a été fait de manière chronologique afin de retracer la formation et l’évolution du concours des Prix de Rome (plus de 4 siècles !) et de manière "technique" avec des sculptures, des gravures, des peintures… pour illustrer les différentes disciplines des prix de Rome.
 
On retrouve donc au cœur du parc et pour matérialiser ce nouveau chemin de promenade, tout en verdure et en culture, des représentations d’œuvres liées au concours des Prix de Rome et aux Prix de Rome liés à la Ville de Valenciennes sous différentes formes et matières.
 
Sur 6 panneaux en acier corten de 2 mètres de haut, on peut découvrir par exemple l’œuvre de l’autoportrait de 1906 d’Abel de Pujol, ou encore l’Enjôleur de Antoine Watteau, ou aussi un portrait d’Eugène Bozza.
 
Sur 3 stèles en pierre bleue, on découvre par exemple le portrait d’Ugolin, nu, assis et méditant de JB Carpeaux et Foucart
 
7 cubes géants de pierre bleue (de près de 1m3) accueillent aussi des sculptures comme le buste de Henri Harpignies de Corneille Theunissen, ou encore la tête colossale de la Victoire de Gustave Crauck.

Cliquez ici pour découvrir les oeuvres présentes dans le parc